Tourneur-fraiseur

Le tourneur-fraiseur produit des pièces métalliques de précision. Bien que le métier ait beaucoup évolué depuis plusieurs années, avec une partie programmation par ordinateur de plus en plus présente, il s’agit d’un métier très technique, basé sur la rigueur et de dextérité. Il faut aussi une très bonne représentation de la géométrie dans l’espace et des volumes car la majorité du temps, il s’agit de lire des plans et dessins industriels.

Le tourneur-fraiseur utilise des machines comme le tour ou la fraiseuse afin de pouvoir usiner ses pièces qui ont pour vocation de trouver leur place au sein d’une mécanique ou d’un rouage plus grand.

Ce métier est représente, à ce jour, une belle opportunité d’embauche car il s’agit d’une profession en pénurie de main d’oeuvre. Pour devenir tourneur-fraiseur, il vous faudra passer un CAP Métiers de la production mécanique informatisée ou un BAC Professionnel Technicien d’usinage, technicien outilleur.

Publié dans : T

TPE

Monter sa propre affaire est une idée géniale que de nombreux individus ont fini par adopter, quand on n’a pas un très grand budget on rentre alors dans la catégorie de TPE. Le sigle TPE signifie “Très Petite Entreprise”. C’est des entreprises à budget réduit qui ne sont pas pour autant reconnu comme tel, on y emploie généralement 2 à 10 personnes. Quand on est propriétaire d’une TPE, on ne verse pas de taxes cependant, on n’est pas passible de bénéficier des différentes aides aux entreprises octroyées par l’état.

En France par exemple, les TPE sont tenues d’avoir un chiffre d’affaire inférieur à 2 millions d’euro. Les TPE sont souvent constituées de boulangerie, boucherie, poissonnerie, épicerie, boutiques diverses et petit commerce.

Publié dans : T