Piscine naturelle

Vous êtes un accro de la natation et vous désirez profiter de temps en temps des bienfaits de l’eau depuis votre maison. Il n’y a pas deux possibilités : faites-vous construire une piscine naturelle. Connaissez-vous ce type de bassin de baignade ?

Une piscine naturelle ou biologique est un étang d’eau à température ambiante qui se base sur les dispositifs biochimiques des écosystèmes aquacoles en occurrence des plantes (nénuphars, iris, massettes…) et des bactéries pour épurer et purifier l’eau. Son premier atout est la qualité de son eau. Sans chlore ou autres additifs chimiques, les piscines naturelles contribuent à la sauvegarde des ressources hydriques. N’hésitez pas à confier votre projet d’installation d’une piscine naturelle à un professionnel pour mieux profiter de sa beauté et de la fraicheur de son eau.

Publié dans : P

Forskoline

La forskoline est un actif de la plante coleus forskohlii. Cette dernière est de la famille de la menthe. La forskoline joue un rôle important dans l’activation de l’adénylate cyclase. C’est une enzyme qui provoque des actions sur la production et la libération de la testostérone. La forskoline peut agir comme un véritable brûleur de graisse ; il est donc conseillé aux personnes qui désirent perdre de la graisse sans toucher à leurs muscles. Sa consommation peut contribuer à la baisse de la pression artérielle. La forskoline peut être vendue en gélule. Il existe aussi plusieurs autres gels ou crèmes anticellulite faits à base de foskoline.

Publié dans : F

Poste de sécurité microbiologique

Le poste de sécurité microbiologique est un équipement qui permet de protéger l’opérateur dans un environnement comportant des dangers aux aérosols liés à la manipulation de micro-organismes et des substances biologiques actives et dangereuses.

Le poste de sécurité microbiologique de type I assure la protection en créant un flux d’air entrant dans l’enceinte et de l’atmosphère par son évacuation.

Quant au poste de sécurité microbiologique de type II, il protège l’utilisateur en créant une aspiration devant le plan de travail et l’évacuation d’un flux d’air hors de l’enceinte. Le flux unidirectionnel créé ainsi descend verticalement à très haute efficacité pour décontaminer l’atmosphère et les produits.

Publié dans : P

Bière artisanale

La bière artisanale revient de plus en plus dans les verres des amateurs de boisson savamment élaborée. Il s’agit généralement d’une boisson faite à base de produits locaux avec l’utilisation d’une technique traditionnelle ou ancienne. Cette boisson est composée de quatre ingrédients ; ce sont le malt, l’eau, le houblon et la levure. Les consommateurs ont la possibilité de déguster une bière aux vertus insoupçonnées. Elle favorise le sommeil et elle aide au bon fonctionnement des reins ; elle a également la possibilité de donner plus d’éclats à la peau et aide au transit. La bière artisanale est également très bonne pour la solidification des os.

Publié dans : B

Coworking

Le coworking, encore appelé travail collaboratif, est un concept de travail qui utilise des espaces de travail communs.

Le principe du travail collaboratif est de réunir dans un même espace des travailleurs issus de différents secteurs et de différentes entreprises. Ce sont surtout les travailleurs indépendants et les travailleurs qui sont toujours en déplacement qui font adu coworking, mais de petites entreprises l’utilisent aussi de nos jours. L’objectif de ce concept est de lutter contre l’isolement que ressentent les travailleurs indépendants qui sont obligés de travailleurs chez eux et qui à force finissent par se couper du monde extérieur.

Publié dans : C

Fucus

Qu’est-ce que le fucus ? Une algue brune qui pullule au sein de la mer baltique, de l’océan Atlantique au large des côtes de la Bretagne ou même dans certains cas dans le Pacifique.  Ce type d’algue est très recherché pour ses différents apports, en oligo-éléments, en nutriments, en vitamines A, B et C et en oméga 3.

L’algue brune fucus, aussi appelée varech vésiculeux, est souvent utiliser dans des compléments alimentaires en coupe-faim. En effet, les thalles, sortes de mangeoire de l’algue, une fois ingurgités, se gonflent et vont ainsi donner la sensation de satiété à l’estomac. C’est en cela que le fucus retrouve aujourd’hui un regain d’intérêt dans les sociétés occidentales. Il accompagne de nombreuses tentatives de régimes.

Publié dans : F

Organiseur

Un organiseur, c’est un classeur compact qui va vous permettre de toujours être organisé et prêt à parer aux déroulements de vos journées. Un organiseur, c’est un agenda dans lequel vous mettez vos rendez-vous professionnels et personnels, vous trouvez un porte carte, un répertoire, un marque page, un coulisseau pour votre stylo fétiche un espace réservé à vos notes impromptues.

Un bon organiseur doit être modulable pour être pratique au quotidien, et réutilisable d’une année sur l’autre. Il existe des modèles de poche, ou des modèles plus imposants. Mais pour être l’accessoire indispensable, il doit être beau et agréable au touché.

Publié dans : O

Snood

Un snood est un accessoire vestimentaire appelé aussi écharpe tube pour son aspect. Il s’agit en effet d’une écharpe sans extrémité, et formant donc un tube qu’il faut enfilé par dessus la tête. Le snood se porte généralement en hiver, ou tout du moins dès lors qu’il est nécessaire de se couvrir. Il se montre efficace car il couvre bien mieux le cou qu’une écharpe traditionnelle.

Le snood est le plus souvent fabriqué ou tricoter en laine, à dominante acrylique, mais peut aussi être dans autres tissus, de la soie au coton. C’est un accessoire vestimentaire pratique mais aussi un accessoire de mode. Il existe en effet plusieurs façons de porter le snood, de manière lâche sur le devant ou tombant sur une épaule, bien collé autour du cou en faisant parfois deux tours, ou bien encore tombant derrière et enroulant les cheveux telle une capuche. Cette dernière rejoint la vocation initiale du snood, la protection des cheveux.

Publié dans : S

Imprimante 3D

L’imprimante 3D est peut être l’objet à l’origine de la prochaine révolution industrielle. Son invention remonte pourtant au 20ième siècle, en 1984 par Charles Hull (dirigeant du géant américain 3D Systems), et la première réalisation était un œillère pour opticien.

Il est désormais possible d’imprimer des objets en plastique, en matière organique mais aussi en métal (acier, inox, titane, aluminium). Les imprimantes en 3D produise des objets de tailles surprenantes allant jusqu’à des ponts pour piéton à Madrid ou à Amsterdam, à des voitures entière.

Méthodes utilisées par les imprimantes 3D

Plusieurs méthodes différentes sont utilisées par les imprimantes 3D

  • SLA : la méthode d’impression par stéréolithographie apparatus par photo polymérisation, avec pour matière première du liquide.
  • SLS : la méthode d’impression par frittage sélectif au laser, avec pour matière première de la poudre.
  • SLM : la méthode d’impression par fusion laser, utilisée principalement pour les métaux, utilisant aussi de la poudre.
  • FDM : la méthode utilisant des bobines de fil en plastique principalement.

Publié dans : I

Impression 3D

L’impression 3D, ou impression tridimensionnelle, permet de reproduire à l’identique des figurines, mais aussi des pièces industrielles plus rares et surtout plus spécifiques.

Dans le monde professionnel et industriel, l’impression 3D se nomme plus précisément Fabrication Additive. C’est en effet un mode de fabrication qui s’oppose au principe de l’usinage. Contrairement à l’usinage, la fabrication additive va ajouter de la matière pour obtenir la bonne forme et les bonnes dimensions. Ce procéder prend un grande importance dans les processus d’innovations par la facilité et la rapidité à produire des prototypes à tester. De plus, la fabrication de série se fait à moindre coût sur des petites quantité.

Il existe plusieurs technologies d’impression 3D, du SLA au SLS en passant par le FDM, permettant la réalisation d’objets en plastique, en métal ou même en matières organiques.

Publié dans : I